Un habitar más fuerte que la metrópoli – Discussion

Lieu : La Déferle
Vendredi le 14 septembre, 18h00 à 21h00

Au fur et à mesure que se consolident et s’étendent les dynamiques du capitalisme à l’échelle planétaire, il apparait clairement que la métropole constitue le théâtre privilégié de leurs opérations de dépossession. Non seulement concentre-t-elle dans son enceinte l’éventail des figures de l’aliénation subjective contemporaine, mais elle est également le lieu de convergence d’une réingénierie biopolitique et spatiale qui affecte sans exception toutes les régions de la Terre.

Afin de réfléchir aux enjeux relatifs à la réalité métropolitaine, Stasis vous convie à une discussion avec quelques camarades mexicaines autour du livre “Un habitar mas fuerte que la metropoli”, récemment paru aux éditions “Pepitas de calabaza”. Il sera d’ailleurs incessamment traduit en français. L’originalité de ce livre tient à sa brillante capacité à conjuguer à la fois une analyse générale des dispositifs de gouvernementalité urbaine, un examen des logiques mondiales du capitalisme et une perspective très particulière exprimée à partir du contexte mexicain.

Dans cette optique, nos invitées parleront de leur expérience, livreront les lignes de force du livre et ouvriront une discussion avec quelques questions pour que nous pensions en commun « la situation métropolitaine » et les débouchés existentiaux et stratégiques qu’il est possible d’en tirer. À Montréal, où la gentrification et le capitalisme hi-tech ont su s’imposer depuis les dernières décennies, il semble urgent d’approfondir l’une des thèses principales du livre, à savoir “qu’il n’existe pas de révolte métropolitaine, mais uniquement de révolte contre la métropole”.

N.B.: La discussion se tiendra en anglais.

URL: https://www.facebook.com/events/517484102030337/